5 raisons qui me font regretter le sud…

Expatrié à Paris depuis quelques années pour des raisons professionnelles , et originaire du Vaucluse, j’ai remarqué au fil du temps que le mode de vie parisien différait vraiment avec celui des provençaux.

Que ce soit des habitudes, des manières de vivre, de se déplacer, des manières d’être, de parler, je me suis rendu compte que ma vie et mon caractère avait changé depuis mon arrivée à Paname.

Voici 5 différences fondamentales entre Paris et la Provence, qui me font poser des questions sur le bien fondé de rester vivre à Paris :

1- Le bruit : à Paris on est constamment agressé par le bruit de la ville, entre les sirènes de police, les motos, et les bus, on se chope très fréquemment des mals de tête. Dans le sud, une voiture de temps en temps passe sur la route, sinon c’est le bruit des cigales le jour et le bruit des grillons la nuit !!

2 – Perte de repère des saisons : En région parisienne, mis à part les différences de températures, il n’y a guère de repère visuels nous rappellant la saison dans laquelle on est. Ca c’est très déstabilisant je trouve, parce que c’est pas le béton qui fleurit au printemps. L’autre jour je suis tombé en extase devant un arbre tout en fleur, et j’ai réalisé qu’on était au printemps. Alors qu’à la campagne lorsque les beaux jours arrivent, tous les champs sont en fleur, et plein de senteurs partout.

3 – Le temps : Ah lala le temps, c’est pas possible, on a beau s’y habituer, le manque de soleil ça influe énormément sur nos états dépressifs. Le ciel gris et la pluie très fréquente ça vous démoralise un provençal qui a l’habitude d’être bronzé à partir d’avril. Chez moi : 300 jours de soleil par an !!!

4 – Les gens : L’enfer c’est les autres !! ben ouai je suis d’accord, à l’heure actuelle je n’ai pas encore vu un seul barman sympa et n’essayant pas d’arnaquer ses clients à Paris. Très peu d’humanité dans le regard des gens, l’anonymat total, et la peur qui se lit souvent sur les visages lorsque l’on s’approche d’eux pour demander une direction ou l’heure.

5 – Manque de repère familial : On a beau travailler toute la journée, souvent notre famille qui est restée dans le sud nous manque et on aimerait les voir plus souvent, boire un petit apéro à l’ombre d’un platane, profiter plus de ses parents… Ok y a le TGV mais redescendre toutes les semaines ça revient très cher. Bref, on se sent moins protégé par le cocon familial.

Si Paris était dans le sud …

voilà c’était ma minute nostalgie !

Si vous aussi vous êtes expat, n’hésitez pas à me laisser des commentaires sur ce qui vous manque le plus, loin de chez vous.

gordes.jpg

ou

paris.jpg
Publicités

3 Responses to 5 raisons qui me font regretter le sud…

  1. la_lotte dit :

    Ah…. éternelle question !
    Premièrement, oui si Paris était dans le sud… on serait au moins deux ravis sur cette terre !
    C’est la Parisienne qui est venue vivre dans le sud ou plutôt à Marseille qui parle !

    Alors je ne contredirai pas tes arguments parce qu’ils sont tous justes. Seule nuance : oui Paris est bruyante et il m’arrive encore d’entendre le son de la sirène des pompiers alors que personne ne passe (j’ai habité 18 ans à coté d’une caserne, ça aide pas) mais le bruit des cigales… gggrrrrrrr peut aussi foutre les nerfs !

    Par contre, ce qui me manque de la capitale, c’est :
    – la propreté dans les rues, Marseille est une ville poubelle
    – la pléthore de spectacles, pièces de théâtre, d’expos…. Dans la capitale phocéenne, il faut fouiller (heureusement qu’on trouve des concerts)
    – lire tranquilou mon livre dans le métro sans une mamie Marseillaise qui me tape la discut’ (j’aime pas les gens et depuis je prends ma voiture… c’est une vraie parisienne qui parle la non ?)
    – prendre le métro justement, après 20h30… non je déconne depuis début mars le couvre feu est a 22h00 à Marseille ! Chouette pour sortir vous ne trouvez pas ?
    – qu’il n’y a pas de Mistral et qu’on peut se balader sans avoir peur de s’envoler
    – le PSG. Je crois qu’à Paris, le foot finalement, tout le monde s’en balance… alors qu’ici, c’est la chose qui compte le plus sur terre. Franchement me taper 2h00 de bouchons pour faire 1.5 kilomètres parce qu’il y a soir de match…

    Voila, si j’en ai d’autres je te fais signe… mais bon, je reconnais que même si la parisienne que je suis se sens parfois loin de chez elle (et de sa famille par la même occasion), je ne remonterai pas de ci-tôt !

  2. BoB dit :

    Moi aussi je suis un expatrié à Paris … et je ne regrette rien 😀

  3. lu¤ dit :

    les 5 raisons qui me font regretter nico dans le sud :
    – tu es pas dans le sud
    – tu es pas dans le sud
    – tu es pas dans le sud
    – tu es pas dans le sud
    – tu es pas dans le sud !!!

    Quand est-ce que vous descendez tous les deux ???!!!
    😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :